Discours du roi, Le
1 7 4
4

Le Discours du roi (The King's Speech)

G.-B. 2010. Drame historique de Tom Hooper avec Colin Firth, Geoffrey Rush, Helena Bonham Carter. Dans les années 1930, l'amitié inattendue entre le duc de York, futur George VI, et le thérapeute qui l'a aidé à surmonter son défaut d'élocution. Oeuvre spirituelle et inspirée sur l'identité et l'expression de soi. Intrigue un peu mince. Réalisation d'un classicisme inspiré. Splendide performance de C. Firth. (sortie en salle: 10 décembre 2010)

Général Général
The King's Speech
Ajouter à ma liste Imprimer

Genre : Drame historique
Durée : 118 min.
Réalisation : Tom Hooper
Scénario :
Photographie : Danny Cohen
Musique : Alexandre Desplat
Montage : Tariq Anwar
Pays : Grande-Bretagne
Australie
Distributeur : Alliance Vivafilm
Interprètes : Colin Firth
Geoffrey Rush
Helena Bonham Carter
Guy Pearce
Jennifer Ehle
Derek Jacobi
Eve Best
Michael Gambon
Freya Wilson
Récompenses

Dans les années 1930, une amitié inattendue se forge entre le duc de York, futur George VI, et Lionel Logue, le thérapeute d'origine australienne qui l'a aidé à surmonter son grave problème d'élocution.

L’avis de Mediafilm

Le jeune prodige anglais Tom Hooper ("Elizabeth I", "John Adams", THE DAMNED UNITED) livre à 37 ans un film mature, loquace, spirituel, d'un classicisme soigné, conçu pour plaire. Bien qu'un peu mince au plan du scénario, THE KING'S SPEECH ensorcelle grâce aux performances royales de Colin Firth, Geoffrey Rush et Helena Bonham Carter.

Revue de presse

Le Roi Bertie

Menée habilement par Hooper, (...) dont la réalisation suave et élégante est tout entière au service du scénario de David Seidler, (...) THE KING'S SPEECH est une oeuvre académique, d'un classicisme sobre et de bon goût, interprétée impeccablement par Colin Firth, Geoffrey Rush et Helena Bonham Carter.

Luxueux Téléthéâtre empoussiéré

Le propos (...) reste plutôt mince. Une fois franchies les étapes attendues du traitement, (...) le scénario effleure la surface des personnages et des situations, montre ici un tic royal amusant, annonce là un enjeu qui aura un poids historique dans un avenir ultérieur.

A Moving and Charming Film

(...) Hooper (...) keeps things simple, relying on top-notch production design and costumes rather than flashy filmic flourishes, which sensibly enables the emotion rather than the gravitas to shine through. It is a moving and charming film that is entertaining, touching and informative... and all the better for it.

Mieux qu'un simple film à récompenses

LE DISCOURS D'UN ROI (...) s'avère finalement être davantage qu'un film à récompenses: la mise en scène de Tom Hopper (...) n'est en effet pas si conventionnelle, notamment dans sa représentation des palais royaux, plus sobres, qu'à l'accoutumée, qui renvoient le roi à sa grande solitude.

L'Homme qui ne pouvait être roi

Le film de Tom Hopper propose la meilleure des histoires possibles et, de surcroit, elle est vraie. C'est renversant d'intelligence, finement écrit et encore mieux adapté, puisque, bien que s'agissant au départ d'une pièce, la réalisation fuit tout ce qui aurait pu faire croire à du théâtre filmé.

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Nadia, Butterfly Nadia, Butterfly
Mediafilm

Can. 2020. Drame sportif de Pascal Plante avec Katerine Savard, Pierre-Yves Cardinal, Ariane Mainville. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).


Une nageuse québécoise de 23 ans décide d'arrêter la compétition après les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo. La médaille de bronze qu'elle remporte au relais par équipe accentue le malaise qui s'est installé depuis l'annonce de sa décision, jugée irréfléchie par son entourage.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!