Jeune Juliette
1 7 4
4

Jeune Juliette


lundi 6 juillet à 14h20 | Super Écran 1


Can. 2019. Comédie dramatique de Anne Émond avec Alexane Jamieson, Léanne Désilets, Antoine Desrochers. En surpoids, une adolescente frondeuse s'imagine vivre une idylle avec le meilleur ami de son grand frère. Récit d'apprentissage drôle et touchant, aux données partiellement autobiographiques. Réalisation vivante, sans effort de recherche de style. A. Jamieson excellente dans le rôle-titre. (sortie en salle: 9 août 2019)

Général Général
Jeune Juliette
Ajouter à ma liste Imprimer

Genre : Comédie dramatique
Durée : 97 min.
Production : Sylvain Corbeil
Réalisation : Anne Émond
Scénario :
Photographie : Olivier Gossot
Musique : Vincent Roberge
Montage : Alexandre Leblanc
Pays : Canada (Québec)
Distributeur : Maison 4:3
Interprètes : Alexane Jamieson
Léanne Désilets
Antoine Desrochers
Robin Aubert
Gabriel Beaudet
Christophe Levac
Stéphane Crête
Myriam Leblanc
Tatiana Zinga Botao
Karl Farah
Récompenses

Aussi frondeuse qu'érudite, Juliette en fait voir de toutes les couleurs à son père célibataire, lui reprochant son manque d'ambition et ses goûts médiocres. Triste à l'idée de voir son grand frère Pierre-Luc partir en appartement, l'adolescente rêve d'aller habiter à New York avec leur mère avocate. Pour l'heure, sur le point de terminer son secondaire II, Juliette se convainc qu'elle vit une idylle avec Liam, le meilleur copain de Pierre-Luc; sans réaliser que sa seule amie, la patiente et douce Léane, en pince pour elle. Inconsciente d'avoir pris du poids depuis le départ de sa mère, Juliette est déstabilisée par des insultes lancées par un élève malveillant de son école. La jeune fille détourne alors sa colère et sa frustration sur Arnaud, un gamin autiste de son quartier qu'elle garde à l'occasion.

L’avis de Mediafilm

Connue pour sa démarche stylistique exigeante, voire parfois abstraite (NUIT #1, LES ÊTRES CHERS, NELLY), Anne Émond se fait ici plus accessible dans sa mise en scène toute simple - à une ou deux coquetteries près - d'un récit d'apprentissage éminemment classique. Vrai que les chroniques adolescentes au féminin pullulent dans le cinéma québécois récent (TADOUSSAC, CHARLOTTE A DU FUN, LA DISPARITION DES LUCIOLES, UNE COLONIE, DÉRIVE, etc.). Heureusement, Émond parvient à renouveler la formule en puisant dans ses propres émotions vécues à l'âge ingrat, et en faisant de sa protagoniste une victime qui s'ignore, une égocentrique bourrue, un brin mythomane, qui apprend à la dure à exister dans le regard des autres. Hormis quelques ficelles dépassant en bout de course, le scénario bien écrit met des répliques pleines de sagesse dans la bouche de personnages secondaires bien croqués, tels le père aimant défendu avec bonhomie par Robin Aubert et le professeur inspirant campé avec une égale sobriété par Stéphane Crête. Mais le principal atout de la réalisatrice est la nouvelle venue Alexane Jamieson, impressionnante de charisme et d'intensité dans le rôle-titre.

Texte : Louis-Paul Rioux

Revue de presse

Accessible, mais pas anodin pour autant

Léger et divertissant, le portrait de Juliette, rouquine rebelle à la recherche d’amour et de reconnaissance, propose des modèles positifs et inspirants, portés par des thèmes universels. Ils sont abordés au travers d’un récit aux accents véristes oscillant entre drôlerie et émotion.

Quelques Souvenirs de ma jeunesse

La tête dans les nuages et les deux pieds sur terre. C’est la meilleure façon de décrire ce film pop aux couleurs acidulées, au montage rythmé et aux formes éclatées, peuplé de personnages exubérants et de répliques pince-sans-rire.

Inattendu et remarquable

Magnifiquement dialogué, parsemé aussi de scènes qui font rire sans jamais forcer le trait, le récit est visiblement nourri de la propre expérience d’une cinéaste qui semble prendre ici une douce revanche sur sa propre adolescence.

A Different Kind of Quebec Coming-of-Age Comedy

Alexane Jamieson is a revelation in the role of Juliette, a young high school student who doesn’t fit in anywhere, especially gym class. (...) Colourful, kooky and cool, JEUNE JULIETTE is a delight that deserves your time and attention.

Le Droit au rêve pour Juliette

Alexane Jamieson porte le film sur ses épaules d’un bout à l’autre. Son jeu si naturel s’exprime autant dans la colère que dans les scènes intimes ou cocasses. Elle est, ou était, un «trésor caché», qualificatif attribué à un moment à sa Juliette.

La Vie ne vire pas toujours au drame

La réalisatrice s’est (...) amusée à recréer l’esprit des films qui ont marqué son adolescence (surtout (...) FERRIS BUELLER): écrans séparés, écriture rouge à l’écran, etc. Ces clins d’œil sont parfois un peu abusif, mais pas assez pour devenir lassant.

Une Bouffée d’air frais

(...) JEUNE JULIETTE est un feel-good movie qui se laisse regarder avec plaisir, passant par toute la gamme des émotions pour défricher le chemin de l’émancipation. D’autant plus que le jeu tout en finesse de la jeune comédienne qui interprète Juliette (...) aimante le regard et frappe constamment juste.

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () La Gomera La Gomera
Mediafilm

Roum. 2019. Comédie policière de Corneliu Porumboiu avec Vlad Ivanov, Catrinel Marlon, Rodica Lazar. Classement: 13 ans +.


Un inspecteur roumain corrompu se rend aux îles Canaries pour apprendre la langue des siffleurs. Celle-ci lui permettra de déjouer ses collègues policiers lors de l'évasion à Bucarest d'un petit gangster, qui a volé un magot au commanditaire de l'opération.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!