Guibord s'en va-t-en guerre
1 7 4
4

Guibord s'en va-t-en guerre

Can. 2015. Comédie de Philippe Falardeau avec Patrick Huard, Irdens Exantus, Suzanne Clément. Apprenant que son vote déterminera si le Canada entrera ou non en guerre, un député indépendant consulte les citoyens de son vaste comté du nord du Québec. Comédie sociale enjouée, futée et lucide. Humour tantôt fin et ingénieux, tantôt peu subtil. Réalisation souple et rythmée. Dispositif visuel original. Interprétation inspirée de P. Huard. (sortie en salle: 2 octobre 2015)

Général Général
Guibord s'en va-t-en guerre
Ajouter à ma liste Imprimer

Genre : Comédie
Durée : 108 min.
Production : Luc Déry
Kim McCraw
Réalisation : Philippe Falardeau
Scénario :
Photographie : Ronald Plante
Musique : Martin Léon
Montage : Richard Comeau

Par un concours de circonstances, le vote du député indépendant d'un vaste comté du nord du Québec déterminera si le Canada entrera ou non en guerre. Suivant le conseil de son stagiaire haïtien, celui-ci organise des consultations publiques avant de prendre une décision.

L’avis de Mediafilm

Le réalisateur de MONSIEUR LAZHAR signe une comédie sociale lucide, souple et rythmée, entre Haïti et l'Abitibi. L'humour n'est pas toujours égal et le dénouement apparaît trop précipité, mais le dispositif visuel original mis en place pour soutenir cette belle leçon de démocratie, ainsi que l'interprétation inspirée de Patrick Huard, forcent l'admiration.

Revue de presse

Entre caricature et humanité

La complexité de [la] réalisation demeure un échafaudage fragile qui tient quand même debout et atteint une cible, en ces temps de campagne électorale où le burlesque est au menu. Ce film assez échevelé possède un tonus, beaucoup d’humour, et [offre] (...) son meilleur rôle (...) à Patrick Huard.

Une Satire plus espiègle que féroce

GUIBORD S'EN VA-T-EN GUERRE (...) - très riche en détails qui font mouche - révèle finesse, drôlerie et intelligence. L'environnement musical de Martin Léon, qui a même remixé un vieux tube d'Yma Sumac pour l'occasion, ponctue aussi l'histoire de belle façon.

Fun With a Timely Topic

[Patrick] Huard is perfectly cast here. As in STARBUCK, he’s so at home playing an ordinary guy stuck in an extraordinary situation. [Irdens] Exantus also brings much charm to his role. It’s often very funny, but once the chuckles fade, you might end up wishing the political satire had cut just a little deeper.

Un Honnête Homme

(...) c’est une comédie socio-politique, fine et drôle, comme il s’en fait peu au Québec, et même ailleurs. Il faudrait remonter au cinéma italien des années 70 pour retrouver un tel mélange de politique et de drôlerie, un réel désir de cinéma et un vrai discours social, sans cynisme et sans illusions.

Une Satire efficace

Cette satire est d’autant plus efficace que Falardeau fait de Souverain un féru de Tocqueville [et] (...) Rousseau, (...) [des] philosophes qu’il cite avec un à-propos redoutable, faisant encore plus ressortir les dérives du système. (...) Robin Aubert en (...) [syndicaliste] (...) est excellent.

A Too-Polite Political Satire

(...) there’s something irresistibly hilarious about trying to imagine Canada mobilized for war. (...) Despite its catchy patriotic-march theme and overall directorial polish, there’s something nauseatingly last-century about the film’s characterizations of women and people of color.

Fanfare et fanfarons

Usant de la caricature pour dépeindre un appareil d’état hautement risible, Philippe Falardeau appuie sa réalité sociale typiquement de chez nous sur un second niveau de lecture à l’ironie de tous les instants.

Haïti est au coeur de l'action...

La musique de Martin Léon reste en tête longtemps. (...) On peut parler d'une trame sonore vraiment efficace qui fournit une atmosphère absolument cohérente avec (...) le film de Philippe Falardeau. (...) Paul Doucet interprète parfaitement une sorte de Stephen Harper. Il est vraiment drôle.

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Rêves de jeunesse Rêves de jeunesse
Mediafilm

Fr. 2019. Drame de Alain Raoust avec Salomé Richard, Yoann Zimmer, Estelle Meyer. Classement: Général.


Une ébéniste décroche un emploi d'été à la déchetterie du village de province où elle avait séjourné dix ans plus tôt. Sous un soleil de plomb, sa quiétude est troublée par l'irruption d'une participante de téléréalité égarée et du frère de son ancien amoureux.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!