Sage femme
1 7 3
3

Sage femme

Fr. 2017. Drame de Martin Provost avec Catherine Deneuve, Catherine Frot, Olivier Gourmet. Une vieille dame ayant mené une vie libre et dissipée ressurgit dans la vie de la fille de son ancien amant, une sage-femme à l'aube de la cinquantaine. Leçon de sagesse sensible et émouvante sur le ressentiment et les regrets. Récit bien construit, riche en détails. Réalisation en douceur, dans la simplicité. Tandem d'actrices impérial. (sortie en salle: 11 août 2017)

Général Général
Sage femme
Ajouter à ma liste Imprimer

Genre : Drame
Durée : 117 min.
Réalisation : Martin Provost
Scénario :
Photographie : Yves Cape
Musique : Grégoire Hetzel
Montage : Albertine Lastera
Pays : France
Belgique
Distributeur : MK 2 - Mile End
Interprètes : Catherine Deneuve
Catherine Frot
Olivier Gourmet
Quentin Dolmaire
Mylène Demongeot
Pauline Étienne

Atteinte d'une tumeur au cerveau, une vieille dame ayant mené une vie libre et dissipée ressurgit dans la vie de la fille de son ancien amant, une sage-femme à l'aube de la cinquantaine. Passé un premier contact difficile, un rapprochement semble possible.

L’avis de Mediafilm

À la manière douce et agile d'un Claude Sautet, Martin Provost (SÉRAPHINE) mesure le fossé qui sépare ses deux héroïnes et les sensibilités qui rapprochent celles-ci, très bien campées par Catherine Deneuve et Catherine Frot. Le commentaire sur le travail des sages-femmes, faufilé dans la trame, élève à grande hauteur cette émouvante leçon de sagesse.

Revue de presse

La Force dans la modestie

La musique de Grégoire Hetzel se pose en belle harmonie sur une mise en scè­ne qui trouve sa force dans la modestie. La délicatesse qui porte tout le film n'est jamais soulignée. Mais elle entoure d'affection les personnages et leurs interprètes, particulièrement (...) les deux Catherine, (...) à la fois romanesques et vraies, plus natures et plus brillantes que jamais.

Un Feel good movie honnête mais un peu trop sage

Derrière ce scénario un tantinet mielleux, Martin Provost, cinéaste certifié 100% personnages féminins (...) signe un feel good movie d'une sincérité que l'on a coutume de qualifier de désarmante. Chez lui, l'empathie prime sur tout, ce qui n'empêche pas de révéler ici ou là quelques travers. Des travers qui se convertissent in fine en valeur humaine.

Unflappable, Until the Past Blows In

SAGE-FEMME doesn’t offer an entirely shameless version of the “dying free spirit imbues uptight caretaker with a new lust for life” scenario. It doesn’t spoon-feed the viewer a lot of exposition, leaving parts of the back story a little enigmatic. It drops in peculiar little character touches, including one bizarre bit concerning the resemblance between Claire’s son, Simon, and his dear departed grandfather.

L'Inégal Combat de la routine et de la fantaisie

Cette familiarité fait la force et la faiblesse de SAGE-FEMME, film rassurant, réconfortant, qui se regarde avec plaisir - grâce à Catherine Deneuve et Catherine Frot - sans laisser beaucoup de traces dans la mémoire du spectateur.

Présences impériales des deux Catherine

SAGE-FEMME bénéficie (...) des présences impériales des deux Catherine. Elles trouvent ici, l'une comme l'autre, des rôles taillés sur mesure, magnifiquement complémentaires. Si le récit se révèle parfois un peu prévisible, Provost parvient toujours à surprendre au détour d'une scène. Il émane de ce film une émotion tangible.

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Dolor y gloria Dolor y gloria
Mediafilm

Esp. 2019. Drame psychologique de Pedro Almodovar avec Antonio Banderas, Asier Etxeandia, Penélope Cruz. Classement: Général.


La présentation à la cinémathèque d'un de ses plus grands films incite un réalisateur à se réconcilier avec l'acteur principal, après 32 ans de brouille. Devenu accro à l'héroïne pour soigner diverses douleurs chroniques, le cinéaste est sujet à des rêveries où il revisite son enfance.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!