Papillon
1 7 5
5

Papillon


mardi 23 avril à 21h00 | Super Écran 1

vendredi 26 avril à 23h15 | Super Écran 1


É.-U. 2018. Drame de Michael Noer avec Charlie Hunnam, Rami Malek, Yorick van Wageningen. Condamné à tort à la réclusion à perpétuité dans un bagne en Guyane française, un malfrat offre sa protection à un riche faussaire, en échange de l'argent nécessaire à son évasion. Adaptation honnête, mais guère innovante, du livre autobiographique de Henri Charrière. Mise en scène lumineuse. Décors époustouflants. C. Hunnam habité. R. Malek effacé. (sortie en salle: 24 août 2018)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

Genre : Drame
Durée : 133 min.
Réalisation : Michael Noer
Scénario :
Photographie : Hagen Bogdanski
Musique : David Buckley
Montage : John Axelrad
Lee Haugen
Pays : États-Unis
Espagne
République Tchèque
République Tchèque
Distributeur : Entract Films
Interprètes : Charlie Hunnam
Rami Malek
Yorick van Wageningen
Roland Moller
Tommy Flanagan
Eve Hewson

Paris, 1930. Au lendemain d'une soirée avec son amoureuse, le malfrat Henri Charrière, alias Papillon, est arrêté à tort pour meurtre puis condamné à une peine de travaux forcés à perpétuité, dans un pénitencier de la Guyane française. Le musculeux bagnard y fait la connaissance de Louis Dega, un maigrichon et riche faussaire. En échange de sa protection, Papillon le convainc de lui avancer l'argent nécessaire à son évasion.

L’avis de Mediafilm

Le Danois Michael Noer signe une adaptation honnête du livre autobiographique de Henri Charrière, qui se compare désavantageusement à celle réalisée en 1973 par Franklin J. Schaffner. De fait, il manque au récit l'intensité émotionnelle ou la profondeur psychologique de son prédécesseur. Par ailleurs, les enjeux sociétaux abordés dans le livre de Charrière, tels la violence, la révolte contre l'autorité et l'abus de pouvoir, manquent d'être explorés avec un regard contemporain. Néanmoins, avec sa mise en scène lumineuse, son scénario rythmé et ses décors d'un exotisme époustouflant, cette nouvelle version fournit une belle occasion de (re)découvrir une aventure humaine captivante, qui donne lieu à une illustration forte d'un cas de résilience. Succédant à Steve McQueen, Charlie Hunnam défend le personnage-titre avec fierté, intensité et charisme. Ce faisant, Rami Malek, dans le rôle du faussaire tenu à l'époque par Dustin Hoffman, est un peu laissé de côté.

Texte : Jules Couturier

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!