Godzilla - Roi des monstres
1 7 5
5

Godzilla - Roi des monstres (Godzilla - King of the Monsters)

É.-U. 2019. Science-fiction de Michael Dougherty avec Vera Farmiga, Kyle Chandler, Millie Bobby Brown. Le puissant Godzilla vient en aide aux humains confrontés à des monstres gigantesques qui, partout sur la planète, détruisent tout sur leur passage. Production boursouflée inspirée des films de monstres japonais. Récit chargé. Nombreux raccourcis invraisemblables. Quelques images saisissantes. Interprétation forcée. (sortie en salle: 31 mai 2019)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)
Godzilla - King of the Monsters
Ajouter à ma liste Imprimer

Genre : Science-fiction
Durée : 132 min.
Réalisation : Michael Dougherty
Scénario :
Photographie : Lawrence Sher
Montage : Roger Barton

Des militaires et scientifiques sont confrontés à une menace planétaire: la réapparition de monstres gigantesques, qui s'affrontent en détruisant tout sur leur passage. Sympathique aux humains, Godzilla vole à leur secours en affrontant les terribles Mothra, Rodan et Ghidorah.

L’avis de Mediafilm

Pas aussi inventive que le GODZILLA de 2014 ni aussi emballante que KONG - SKULL ISLAND, cette gigantesque production surpeuplée de monstres se vautre dans la démesure et la boursouflure. Le réalisateur Michael Dougherty (KRAMPUS) parvient tout de même à créer quelques images saisissantes, malgré un récit trop chargé et des personnages dessinés à gros traits.

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Dolor y gloria Dolor y gloria
Mediafilm

Esp. 2019. Drame psychologique de Pedro Almodovar avec Antonio Banderas, Asier Etxeandia, Penélope Cruz. Classement: Général.


La présentation à la cinémathèque d'un de ses plus grands films incite un réalisateur à se réconcilier avec l'acteur principal, après 32 ans de brouille. Devenu accro à l'héroïne pour soigner diverses douleurs chroniques, le cinéaste est sujet à des rêveries où il revisite son enfance.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!