Garçon effacé
1 7 4
4

Garçon effacé (Boy Erased)

É.-U. 2018. Drame biographique de Joel Edgerton avec Lucas Hedges, Joel Edgerton, Nicole Kidman. Au cours de sa participation à une thérapie de réorientation sexuelle dirigée par un gourou pugnace, un adolescent de l'Arkansas sent la révolte monter en lui. Adaptation compétente mais conventionnelle du livre autobiographique de Garrard Conley. Traitement sans aspérités. Direction d'acteurs de qualité supérieure. (sortie en salle: 9 novembre 2018)

13 ans + 13 ans +
Boy Erased
Ajouter à ma liste Imprimer

Genre : Drame biographique
Durée : 114 min.
Réalisation : Joel Edgerton
Scénario :
Photographie : Eduard Grau
Musique : Danny Bensi
Saunder Jurriaans
Pays : États-Unis
Distributeur : Universal
Interprètes : Lucas Hedges
Joel Edgerton
Nicole Kidman
Russell Crowe
Xavier Dolan
Théodore Pellerin
Troye Sivan

À la demande de son père Marshall, pasteur baptiste, Jared, qui a découvert son homosexualité durant son premier semestre universitaire, accepte de participer à une thérapie de groupe dans un centre de réorientation sexuelle. Sa mère Nancy, qui l'attend tous les soirs à la sortie, prend peu à peu la mesure de son mal-être. Et pour cause. Ayant amorcé cette expérience avec l'espoir sincère d'une "guérison" complète, Jared réalise en cours de route que la thérapie, dirigée par un gourou pugnace et fondée sur les Saintes Écritures, n'offre à ses participants rien de mieux qu'un humiliant lavage de cerveau et de vaines promesses de lendemains virils. Témoin des mauvais traitements infligés à certains de ses compagnons, Jared sent la révolte monter en lui.

L’avis de Mediafilm

Le thème central de BOY ERASED semble particulièrement pertinent, dans le contexte de resserrement des moeurs entourant la sortie de cette adaptation du livre autobiographique de Garrard Conley. Paradoxalement, bien peu de moments, dans ce second long métrage de l'acteur Joel Edgerton, transpirent l'urgence ou l'indignation. En effet, cette oeuvre sans aspérités, au traitement conventionnel, égrène les scènes comme autant de passages obligés ou de pages tournées. À croire que la conception artistique du cinéaste commence et s'arrête à la direction d'acteurs. Car c'est bien là qu'il excelle. Par-delà la composition puissante mais voyante de Nicole Kidman, ce sont celles de Lucas Hedges et Russell Crowe qui forcent l'admiration. Par leur retenue d'abord. Mais aussi par le magnétisme qui se dégage de l'un et de l'autre, et qui rend leur parenté non seulement crédible, mais évidente. Signalons également les prestations très compétentes des Québécois Xavier Dolan et Théodore Pellerin, dans des rôles secondaires qu'ils ont très bien su mettre en valeur. (Texte rédigé en septembre 2018, dans le cadre du festival international du film de Toronto)

Texte : Martin Bilodeau

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Bunuel en el laberinto de las tortugas Bunuel en el laberinto de las tortugas
Mediafilm

Esp. 2019. Film d'animation de Salvador Simo.


En 1930, ébranlé par le scandale provoqué par son film "L'Âge d'or", Luis Bunuel rentre en Espagne pour tourner dans les Hurdes, une région pauvre et coupée du monde, un documentaire financé grâce à l'argent gagné à la loterie par son ami Ramon Acin, sculpteur anarchiste.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!