Dilili à Paris
1 7 3
3

Dilili à Paris

Fr. 2018. Film d'animation de Michel Ocelot. À Paris, en 1900, une orpheline originaire de la Nouvelle-Calédonie se lance avec un jeune livreur à la poursuite de sombres individus qui kidnappent des petites filles. Magnifique opus féministe, en hommage au Paris de la Belle Époque. Ensemble verbeux mais très dynamique. Animation de qualité supérieure, intercalant des photos d'époque. (sortie en salle: 21 décembre 2018)

Général Général
Dilili à Paris
Ajouter à ma liste Imprimer

Genre : Film d'animation
Durée : 75 min.
Réalisation : Michel Ocelot
Scénario :
Musique : Gabriel Yared
Montage : Patrick Ducruet
Pays : France
Allemagne
Belgique
Belgique
Distributeur : Axia Films

Paris, 1900. Orpheline de la Nouvelle-Calédonie élevée en France, Dilili participe à un tableau vivant illustrant la vie dans un village de son pays natal, dans le cadre de l'Exposition universelle. Aurel, livreur en triporteur, l'invite à le retrouver à l'extérieur de l'enceinte pour une visite de la Ville-Lumière. Dilili, qui a été autrefois l'élève de la militante féministe Louise Michel, accepte de le suivre. Ensemble, le tandem se lance à la poursuite des Mâles-Maîtres, de sombres individus qui kidnappent des petites filles. Amie d'Aurel, la grande cantatrice Emma Calvé les appuiera dans leur quête, au cours de laquelle ils croiseront la route de plusieurs grandes figures de l'intelligentsia parisienne.

L’avis de Mediafilm

L'art et la manière de l'animateur français Michel Ocelot (KIRIKOU ET LA SORCIÈRE, PRINCES ET PRINCESSES) confinent au sublime. AZUR ET ASMAR en constituait jusqu'ici le plus formidable exemple. DILILI À PARIS pourrait lui disputer le statut. Cet opus magnifique rend hommage au Paris de la Belle Époque et à ses figures les plus marquantes. Emma Calvé, Marie Curie, Toulouse-Lautrec, Sarah Bernhardt, Érik Satie croisent en effet le chemin de la petite héroïne à la peau noire et à la robe blanche. Celle-ci n'est pas l'objet passif d'une quête initiatique, mais son moteur et son plus courageux élément. Le discours sur l'intolérance, jamais pesant, dénonce tant les courants de pensée conservateurs de l'Occident que l'oppression islamiste - celle-là évoquée subtilement au détour d'une scène qui n'aurait pas déplu à Marjane Satrapi (PERSEPOLIS). L'ensemble peut sembler verbeux et la narration, un brin désuète. Mais c'est sans compter sur le charme de la réalisation, qui intercale avec brio photos d'époque et animation traditionnelle de qualité supérieure. (Texte rédigé en octobre 2018, dans le cadre du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue)

Texte : Martin Bilodeau

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Marriage Story Marriage Story
Mediafilm

É.-U. 2019. Comédie dramatique de Noah Baumbach avec Scarlett Johansson, Adam Driver, Merritt Wever. Classement: Général.


Une actrice mariée à un metteur en scène new-yorkais accepte un rôle dans une série télévisée tournée à Los Angeles. La séparation marque le point de départ d'une longue procédure de divorce, dont l'enjeu principal sera la garde de l'enfant et le lieu de résidence familial.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!