Mirai of the Future
1 7 4
4

Mirai of the Future (Mirai)

Jap. 2018. Film d'animation de Mamoru Hosoda. Inquiet à l'idée d'avoir bientôt une petite soeur, un gamin découvre dans son jardin un portail spatiotemporel qui le projette dans l'histoire passée et future de sa famille. Conte métaphysique plein de charme et d'esprit. Ton didactique parfois agaçant. Réalisation imaginative, au graphisme soigné. Personnages complexes et nuancés. (sortie en salle: 15 mars 2019)

Général Général

Genre : Film d'animation
Durée : 98 min.
Réalisation : Mamoru Hosoda
Scénario :
Musique : Masakatsu Takagi
Montage : Shigeru Nishiyama
Pays : Japon
Distributeur : MK 2 - Mile End

Kun vit une enfance heureuse à Yokohama avec ses parents, sa grand-mère et son chien. Mais le gamin est rongé par l'inquiétude à l'idée de devoir partager l'affection de ses parents avec sa future soeur, pour l'heure dans le ventre de sa mère. Un jour, il trouve au fond du jardin un arbre qui agit comme un portail spatiotemporel, lui donnant accès à l'histoire passée et présente de sa famille. C'est pour Kun le début d'un voyage initiatique, qui l'amènera à embrasser son futur rôle de grand frère.

L’avis de Mediafilm

Fin observateur de la famille, le cinéaste d'animation Mamoru Hosoda (LES ENFANTS-LOUPS, LE GARÇON ET LA BÊTE) nous propulse ici dans un labyrinthe à la fois visuel et psychanalytique. Véritable conte métaphysique, MIRAI déroule un récit mi-réaliste, mi-fantaisiste, aux visées clairement pédagogiques. Or, bien qu'il s'adresse à tous les publics, le récit est d'une maturité étonnante, avec ses personnages complexes et nuancés, et témoigne d'une lucidité parfois inconfortable, dans sa description des tensions familiales. Visuellement enchanteur, plein de charme et d'esprit, le film repose sur une réalisation imaginative et un graphisme soigné. Bien qu'inégale (le ton didactique agace, de même que les colères à répétition du protagoniste), cette oeuvre touchante aborde avec une franchise surprenante les appréhensions qui entourent souvent l'arrivée d'un nouvel enfant dans une fratrie.

Texte : Georges Privet

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Ruben Brandt, Collector Ruben Brandt, Collector
Mediafilm

Hongr. 2018. Film d'animation de Milorad Krstic. Classement: 13 ans +.


Venue soigner sa kleptomanie auprès d'un éminent psychothérapeute, une voleuse d'oeuvres d'art vient plutôt en aide à ce dernier, en réunissant les treize chefs-d'oeuvre de la peinture qui hantent ses cauchemars, exposés dans les plus célèbres musées de la planète.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!