Aventures de Rémi, Les
1 7 5
5

Les Aventures de Rémi

Fr. 2018. Aventures de Antoine Blossier avec Daniel Auteuil, Maleaume Paquin, Virginie Ledoyen. Devenu une charge pour sa famille adoptive, un orphelin doué pour le chant est loué à un saltimbanque, avec lequel il vivra maintes aventures. Adaptation conventionnelle et maladroite du roman "Sans famille" d'Hector Malot. Une certaine tendresse. Musique envahissante. Direction photo trop léchée. Interprétation correcte. (sortie en salle: 19 avril 2019)

Général Général
Les Aventures de Rémi
Ajouter à ma liste Imprimer

Genre : Aventures
Durée : 109 min.
Réalisation : Antoine Blossier
Scénario :
Photographie : Romain Lacourbas
Musique : Romaric Laurence
Pays : France
Distributeur : TVA-Films
Interprètes : Daniel Auteuil
Maleaume Paquin
Virginie Ledoyen
Jonathan Zaccaï
Ludivine Sagnier
Jacques Perrin

Rémi, orphelin de 10 ans, a été confié aux bons soins de Madame Barberin, une douce fermière. Sa tranquillité, hélas, sera de courte durée. En effet, l'argent venant à manquer, monsieur Barberin décide de reconduire Rémi à l'orphelinat. Durant le trajet, ils croisent Signor Vitalis, un saltimbanque flanqué d'un chien et d'un petit singe. Celui-ci offre 30 francs à monsieur Barberin pour louer Rémi durant un an, afin de l'intégrer à son spectacle ambulant. Commence alors une nouvelle vie pour le gamin qui, en plus d'apprendre à lire et écrire, voit son talent pour le chant exploité à sa juste valeur. Mais sur les routes, sillonnées à pied par l'improbable duo, les périls sont nombreux. La situation s'aggrave quand Vitalis, qui cache sous cette fausse identité un passé trouble, contracte la tuberculose.

L’avis de Mediafilm

Après Marc Allégret, André Michel et l'animateur japonais Yugo Serikawa, Antoine Blossier porte à l'écran le roman "Sans famille" d'Hector Malot. Son adaptation suit de façon convenue les routes du conte d'aventures à vocation familiale. Aucun écueil n'est évité: flash-back servant de socle à tout le récit, lourde voix off, retournements heureux quasi magiques, sans oublier les références insistantes aux contes de Disney, à l'esthétique des films de Jean-Pierre Jeunet et même aux CHORISTES de Christophe Barratier. Bien que les thèmes de la transmission et des amitiés solidaires soient abordés avec une certaine tendresse, la mise en scène ronflante de Blossier (le thriller LA TRAQUE) est alourdie par une musique omniprésente et desservie par une direction photo trop léchée, compte tenu du sujet. Dans le rôle-titre, le nouveau venu Maleaume Paquin manque parfois de naturel, aux côtés d'un Daniel Auteuil correct.

Texte : Helen Faradji

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!