14 jours 12 nuits
1 7 5
5

14 jours 12 nuits

Can. 2019. Drame psychologique de Jean-Philippe Duval avec Anne Dorval, Leanna Chea, Ngoc Thoa. Taisant sa véritable identité, une océanographe québécoise rencontre au Vietnam la mère biologique de l'enfant qu'elle et son mari ont adoptée 17 ans plus tôt. Récit sensible mais ténu et sans grande profondeur. Traitement allusif et contemplatif séduisant, cédant le pas à la surexplication. Réalisation et photographie soignées. Interprétation juste. (sortie en salle: 6 mars 2020)

Général Général
14 jours 12 nuits
Ajouter à ma liste Imprimer

Genre : Drame psychologique
Durée : 99 min.
Production : Antonello Cozzolino
Réalisation : Jean-Philippe Duval
Scénario :
Photographie : Yves Bélanger
Musique : Bertrand Chénier
Montage : Myriam Poirier
Pays : Canada (Québec)
Distributeur : Les Films Séville
Interprètes : Anne Dorval
Leanna Chea
Ngoc Thoa
Tranh Thi Le Hang
François Papineau
Laurence Barette

Taisant sa véritable identité, Isabelle, une océanographe québécoise, rencontre à Hanoï Thuy Nguyen, la mère biologique de Clara, l'enfant qu'elle et son mari ont adoptée 17 ans plus tôt. Thuy étant guide touristique, les deux femmes parcourent le Vietnam et fraternisent au fil des escales.

L’avis de Mediafilm

En dire davantage gâcherait les quelques surprises contenues dans ce récit sensible, mais en définitive ténu, sans grande profondeur et généreux en clichés sur l'histoire et la culture vietnamienne. D'abord allusif et contemplatif, le traitement cède le pas à la surexplication, à l'occasion de flashbacks peu convaincants. Et bien que soignée, la réalisation de Jean-Philippe Duval (DÉDÉ À TRAVERS LES BRUMES) confine souvent à la carte postale, quand elle n'abuse pas du contraste facile entre les climats (moite en Asie du Sud-Est, froid au Canada). L'interprétation est néanmoins juste, même si François Papineau, en père adoptif, est quasiment réduit au statut de figurant.

Texte : Louis-Paul Rioux

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Nadia, Butterfly Nadia, Butterfly
Mediafilm

Can. 2020. Drame sportif de Pascal Plante avec Katerine Savard, Pierre-Yves Cardinal, Ariane Mainville. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).


Une nageuse québécoise de 23 ans décide d'arrêter la compétition après les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo. La médaille de bronze qu'elle remporte au relais par équipe accentue le malaise qui s'est installé depuis l'annonce de sa décision, jugée irréfléchie par son entourage.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!