Apapacho - Une caresse pour l'âme
1 7 5
5

Apapacho - Une caresse pour l'âme


lundi 1 juin à 09h05 | Super Écran 1


Can. 2019. Drame psychologique de Marquise Lepage avec Laurence Leboeuf, Fanny Mallette, Sofia Espinosa. Au Mexique, deux Québécoises en deuil de leur soeur assistent aux préparatifs entourant les célébrations du Jour des morts. Récit indécis, survolant plusieurs thématiques complexes. Méditation sensible sur le deuil. Quelques passages poétiques, à saveur documentaire. Réalisation modeste. Solides compositions des deux vedettes. (sortie en salle: 18 octobre 2019)

Général Général
Apapacho - Une caresse pour l'âme
Ajouter à ma liste Imprimer

Genre : Drame psychologique
Durée : 89 min.
Production : Marquise Lepage
Gloria Carrasco
Réalisation : Marquise Lepage
Scénario :
Montage : Dominique Champagne

Karine a convaincu sa grande soeur Estelle de passer leurs vacances au Mexique, dans une petite villa de la région de Cuicatlán. Elles sont accueillies par le propriétaire Jorge et sa petite-fille Rosa, avec qui Karine entretient une relation intime discrète, amorcée quelques mois auparavant à New York. Grâce au vieil homme et à la jeune femme, les deux Québécoises, qui ont récemment perdu leur soeur Lily, ont le privilège d'assister aux préparatifs entourant la célébration du Jour des morts.

L’avis de Mediafilm

Marquise Lepage (MARTHA QUI VIENT DU FROID) fait oeuvre personnelle avec cette sensible méditation sur le deuil, produite avec une évidente modestie de moyens. Toutefois, elle ne parvient qu'en de rares occasions à susciter l'émotion. Les dialogues n'ont en effet rien de pénétrant et les thématiques délicates (identité sexuelle, tensions familiales, alcoolisme, dépression, etc.) sont traitées superficiellement. Signalons cependant la douceur de la subtile trame sonore et l'exploitation judicieuse des rites de la célèbre fête populaire mexicaine, à l'origine de scènes touchantes, empreintes de beauté et de poésie. Ces quelques passages à saveur documentaire ne parviennent toutefois pas à faire oublier les lacunes d'un scénario indécis, dont le rythme est plombé par des retours en arrière redondants. Heureusement, la réalisatrice peut compter sur les solides performances de Fanny Mallette (CHORUS) et Laurence Leboeuf (LA PETITE REINE), ainsi que sur le naturel de ses seconds rôles.

Texte : Charles-Henri Ramond

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!