Prêt pas prêt
1 7 5
5

Prêt pas prêt (Ready or Not)

É.-U. 2019. Drame d'horreur de Matt Bettinelli-Olpin, Tyler Gillett avec Samara Weaving, Mark O'Brien, Andie MacDowell. Le soir de ses noces, une jeune mariée est invitée par ses riches et superstitieux beaux-parents à participer à une partie de cache-cache dans le manoir familial. Récit de vengeance mince et souvent tiré par les cheveux. Bonne dose d'humour noir. Réalisation percutante. Effets visuels réussis. Bons interprètes. (sortie en salle: 23 août 2019)

13 ans + (violence, langage vulgaire) 13 ans + (violence, langage vulgaire)
Ready or Not
Ajouter à ma liste Imprimer

Genre : Drame d'horreur
Durée : 95 min.
Réalisation : Matt Bettinelli-Olpin
Tyler Gillett
Scénario :
Photographie : Brett Jutkiewicz
Musique : Brian Tyler
Montage : Terel Gibson
Pays : États-Unis
Distributeur : Fox Searchlight
Interprètes : Samara Weaving
Mark O'Brien
Andie MacDowell
Adam Brody
Henry Czerny
Nicky Guadagni

Alex, héritier d'un empire bâti au fil des générations par la famille Le Domas, épouse Grace, douce jeune femme de condition modeste, avec qui il file le parfait amour. L'arrivée de cette roturière au sein de la dynastie n'est cependant pas vue d'un bon oeil. Inventeurs de jeux de société de père en fils, les Le Domas ont bien l'intention de tester la recrue, en lui imposant une partie de cache-cache à l'intérieur du manoir. Bien que surprise, Grace relève le défi. Mais elle découvre bientôt que toutes les issues de la demeure ont été verrouillées. Alex, qui avait été mis à l'écart et enfermé dans le salon, parvient à s'échapper pour porter secours à sa dulcinée.

L’avis de Mediafilm

Matt Bettinelli-Olpin et Tyler Gillett (DEVIL'S DUE, V/H/S) emboîtent le pas de ceux qui, dans le cinéma de genre, confient à leur vedette féminine un rôle habituellement dévolu aux hommes. L'intention est louable; la comédienne et mannequin australienne Samara Waeving s'acquitte de sa tâche d'ange exterminateur tout de blanc vêtue avec vaillance et nuances. Cela dit, outre une bonne dose d'humour noir et un constat sur l'imperméabilité des classes sociales, le scénario manque de substance. Résultat: un film de vengeance prévisible, aux rebondissements souvent tirés par les cheveux, néanmoins mis en scène de manière percutante, dans d'inquiétants décors victoriens. Dignes héritiers de la famille Addams, les vilains de l'histoire sont campés par des interprètes tordants à souhait. (Texte rédigé en juillet 2019, dans le cadre du Festival Fantasia)

Texte : Charles-Henri Ramond

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Nadia, Butterfly Nadia, Butterfly
Mediafilm

Can. 2020. Drame sportif de Pascal Plante avec Katerine Savard, Pierre-Yves Cardinal, Ariane Mainville. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).


Une nageuse québécoise de 23 ans décide d'arrêter la compétition après les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo. La médaille de bronze qu'elle remporte au relais par équipe accentue le malaise qui s'est installé depuis l'annonce de sa décision, jugée irréfléchie par son entourage.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!