Halloween
1 7 5
5

Halloween


mardi 2 juillet à 15h40 | Super Écran 1


É.-U. 2018. Drame d'horreur de David Gordon Green avec Jamie Lee Curtis, Judy Greer, Virginia Gardner. L'unique survivante d'un massacre commis un soir d'Halloween quarante ans plus tôt entend éliminer le meurtrier, qui vient de s'évader. Suite directe du film-culte de 1978. Récit sommaire, aux revirements téléphonés. Réalisation fidèle à l'esprit de l'original. J.L. Curtis convaincante. (sortie en salle: 19 octobre 2018)

13 ans + (violence, horreur) 13 ans + (violence, horreur)
Halloween
Ajouter à ma liste Imprimer

Genre : Drame d'horreur
Durée : 106 min.
Réalisation : David Gordon Green
Scénario :
Photographie : Michael Simmonds
Musique : John Carpenter
Pays : États-Unis
Distributeur : Universal
Interprètes : Jamie Lee Curtis
Judy Greer
Virginia Gardner
Will Patton
Toby Huss
Nick Castle

Par l'entremise du docteur Sartain, deux journalistes obtiennent la permission de rencontrer son plus célèbre patient, le tueur en série Michael Myers. Cette visite a pour effet de réveiller les instincts meurtriers de ce dernier, qui parvient peu après à s'évader durant son transfert dans un nouvel établissement psychiatrique pénitentiaire. Alertée, Laurie Strode, unique survivante du massacre perpétré en 1978 par Myers le soir de l'Halloween, l'attend de pied ferme. Et prend soin de mettre en sécurité sa fille et sa petite-fille, devenues à leur tour les proies du redoutable assassin masqué mutique.

L’avis de Mediafilm

Quarante ans après la sortie du film-culte de John Carpenter, David Gordon Green en réalise une suite directe, qui fait abstraction des péripéties des décevants épisodes et remakes produits dans l'intervalle. À l'exception de quelques clins d'oeil à ces opus mineurs, au détour d'une scène ou d'un plan. La facture et la manière demeurent fidèles à l'esprit de l'original, Par exemple, le générique d'ouverture au lettrage d'époque enchante. Mais le récit ne comble pas les attentes, avec son caractère trop sommaire et ses nombreux coups de théâtre télégraphiés. Certes, les coscénaristes, dont Danny McBride, vieux complice de Gordon Green (ALL THE REAL GIRLS, PINEAPPLE EXPRESS, JOE), ont tenté d'étoffer le tout en explorant les dommages collatéraux du massacre de 1978 dans l'existence de l'héroïne, isolée dans une maison transformée en véritable bunker et entretenant des relations tendues avec sa fille. Mais fondamentalement, l'ensemble se résume à un jeu du chat et de la souris aux airs de déjà-vu. Demeure le bonheur de retrouver Jamie Lee Curtis, toujours aussi convaincante dans le rôle de l'iconique Laurie Strode.

Texte : Manon Dumais

Commentaires

01 janvier 2019, 14:50:04

Bon, il va falloir que je défende un peu ce film même si je ne suis pas un adepte, ni un expert du genre. Ce HALLOWEEN revient aux sources et c'est assez respectueux d'un genre mal aimé (le slasher). On peut facilement savoir qui se fera tuer ou non et il y a les fameux passages obligés mettant en scène des ados, mais j'ai adoré la musique et comment le réalisateur met en scène Michael Myers. On est dans un style plus pur, à la Carpenter, évitant les effets tapageurs ou frénétiques. Michael Myers est comme le symbole du Mal et symbolise un tueur énigmatique qui exerce une certaine fascination dans la société (représentée par les 2 journalistes et un docteur). Jamie Lee Cutis est de retour et elle incarne son fameux personnage iconique. Elle est devenu presque aussi inquiétante que son éternel rival. Sa préparation de sa confrontation et le duel qu'elle livre avec le tueur est efficace.

1 7 4

J'attribue à ce film la Cote 4

31 décembre 2018, 15:28:26

Le pire film que j'ai vu au cinéma. Je ne suis pas fait pour les films d'horreur. Les personnages sont stupides. Tout est mauvais dans ce film. Quand le réalisateur veut faire un plan séquence quand même simple, il coupe en plein milieu, c'est pathétique. Les performances sont passables par contre.

1 7 6

J'attribue à ce film la Cote 6

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Dogman Dogman
Mediafilm

It. 2018. Drame de Matteo Garrone avec Marcello Fonte, Edoardo Pesce, Alida Baldari Calabria. Classement: 13 ans + (violence).


Un toiletteur pour chiens divorcé trouve un moyen radical pour se venger de la brute criminelle qui le manipule et terrorise les commerçants de leur quartier défavorisé, en bord de mer.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!