Ruben Brandt, Collector
1 7 3
3

Ruben Brandt, Collector

Hongr. 2018. Film d'animation de Milorad Krstic. Avec l'aide d'une patiente kleptomane, un éminent psychothérapeute vole dans de célèbres musées les treize chefs-d'oeuvre de la peinture qui hantent ses cauchemars. Jouissif feu d'artifices de références picturales et cinématographiques. Jeu de pistes endiablé, placé sous le signe du cubisme. Habile amalgame d'animation traditionnelle et d'effets 3D. (sortie en salle: 15 mars 2019)

13 ans + 13 ans +

Genre : Film d'animation
Durée : 96 min.
Réalisation : Milorad Krstic
Scénario :
Musique : Tibor Cari
Montage : Milorad Krstic
Marcell Laszlo
Danijel Milosevic
Laszlo Wimmer
Pays : Hongrie
Distributeur : Métropole Films Distribution
Interprètes : Avec la voix de :
Ivan Kamaras
Gabriella Hamori
Csaba Marton
Matt Devere
Katalin Dombi
Paul Bellantoni

Depuis la mort récente de son père, scientifique originaire d'Europe de l'Est, le psychothérapeute Ruben Brandt est hanté dans ses cauchemars par les personnages de treize chefs-d'oeuvre de la peinture. Quand ce n'est pas la Vénus de Botticelli qui l'étrangle avec sa chevelure, c'est l'infante Marguerite de Velasquez qui lui mord le bras au sang ou le chat noir de l'Olympia de Manet qui lui saute au visage. Afin de le libérer de ces hantises, qui remonteraient à son enfance, sa nouvelle patiente, la kleptomane Mimi, forme une équipe de cambrioleurs de choc et part en quête des fameux tableaux, exposés dans les plus célèbres musées de la planète. Pris de panique, les assureurs d'oeuvres d'art chargent le détective privé Mike Kowalski de neutraliser ces mystérieux criminels.

L’avis de Mediafilm

Ce premier long métrage de Milorad Krstic ravit l'oeil et l'intellect, par son jouissif feu d'artifices de références picturales et cinématographiques. L'intrigue simple, aux données psychologiques ingénieuses, n'est qu'un prétexte à un jeu de pistes endiablé, déclenché en ouverture par une virée ébouriffante et insolite dans les rues de la Ville-Lumière. Non content de citer à l'envi les plus grandes figures de l'histoire de l'art (Rubens, Van Gogh, Picasso, Modigliani, Warhol, etc.), Krstic varie jusqu'au vertige les styles narratifs, glissant des ambiances jazzées du film noir aux cascades improbables à la MISSION: IMPOSSIBLE ou OCEAN'S ELEVEN, avec une égale virtuosité technique. Ce qui n'étonne guère de la part de cet artiste visuel sexagénaire, né en Slovénie mais travaillant en Hongrie, dont le premier court métrage d'animation, le surréaliste "My Baby Left Me", avait remporté l'Ours d'argent à Berlin en 1995. Placé sous le signe du cubisme, RUBEN BRANDT, COLLECTOR est une oeuvre d'une folle liberté, qui profite au surplus d'un habile amalgame d'animation traditionnelle et d'effets numériques 3D.

Texte : Louis-Paul Rioux

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Ruben Brandt, Collector Ruben Brandt, Collector
Mediafilm

Hongr. 2018. Film d'animation de Milorad Krstic. Classement: 13 ans +.


Venue soigner sa kleptomanie auprès d'un éminent psychothérapeute, une voleuse d'oeuvres d'art vient plutôt en aide à ce dernier, en réunissant les treize chefs-d'oeuvre de la peinture qui hantent ses cauchemars, exposés dans les plus célèbres musées de la planète.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!