3

Mon frère est fils unique
(Mio fratello è figlio unico)

It. 2007. Chronique de Daniele Luchetti avec Elio Germano, Riccardo Scamarcio, Diane Fleri. Dans les années 1960 en Italie, un fils d'ouvrier se laisse séduire par les idées fascistes, au grand désespoir de son aîné, sympathisant communiste. Puissante évocation des mutations historiques de l'Italie. Réalisation mesurée et tendue, au parti pris intimiste. E. Germano charismatique et fort attachant. (sortie en salle: 11 juillet 2008)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)
Mediafilm

Genre : Chronique
Année : 2007
Durée : 100 min.
Réalisation : Daniele Luchetti
Pays : Italie
France
Distributeur : Les Films Séville
Interprètes : Elio Germano
Riccardo Scamarcio
Diane Fleri

It. 2007. Chronique de Daniele Luchetti avec Elio Germano, Riccardo Scamarcio, Diane Fleri. Dans les années 1960 en Italie, un fils d'ouvrier se laisse séduire par les idées fascistes, au grand désespoir de son aîné, sympathisant communiste. Puissante évocation des mutations historiques de l'Italie. Réalisation mesurée et tendue, au parti pris intimiste. E. Germano charismatique et fort attachant. (sortie en salle: 11 juillet 2008)

L’avis de Mediafilm

It. 2007. Chronique de Daniele Luchetti avec Elio Germano, Riccardo Scamarcio, Diane Fleri. Dans les années 1960 en Italie, un fils d'ouvrier se laisse séduire par les idées fascistes, au grand désespoir de son aîné, sympathisant communiste. Puissante évocation des mutations historiques de l'Italie. Réalisation mesurée et tendue, au parti pris intimiste. E. Germano charismatique et fort attachant. (sortie en salle: 11 juillet 2008)

Revue de presse

Leurs plus belles années

Alain Lorfèvre (La Libre Belgique)

Sans jugement idéologique ni grand discours, Luchetti expose beaucoup de vérités, avec l'humour qu'autorise le recul. On aimerait voir plus souvent une telle chimie entre film populaire et oeuvre de mémoire.

Un Parfum de grande ?uvre

Claudine Kolly (Ciné-Feuilles)

Entrelaçant avec intelligence reconstitution historique, comédie grinçante, satire politique et mélodrame familial, le réalisateur réussit à maintenir un équilibre entre les divers ingrédients, le tout lié de surcroît par des illustrations musicales en phase avec l’époque et créant une atmosphère prenante. (...) Un divertissement intense, humaniste, profond.

Le Rouge et le noir à l'italienne

Norbert Creutz (Le Temps)

Quant à Daniele Luchetti, (...) ce 8e long-métrage confime ses qualités comme ses limites. Cet ami de Nanni Moretti (...) est à l'évidence un cinéaste sympathique. Trop sans doute pour créer une oeuvre vraiment marquante. (...) MON FRÈRE EST UN FILS UNIQUE finit (...) par révéler un sérieux manque d'ambitions.

L'Histoire du pays, du point de vue du citoyen

Aurélien Ferenczi (Télérama)

Le film joue avec (...) roublardise de la touche rétro: le titre lui-même est inspiré d'une chanson populaire des années 70 (...). Mais le portrait de l'Italie qu'il en tire, (...) paraît à la fois juste et touchant. Et c'est une plongée pleine de charme dans la langue italienne, propice plus qu'aucune autre aux joutes rhétoriciennes, aux excès, à la mauvaise foi.

Charmant mais un peu poussif

Marc-André Lussier (La Presse)

S’attardant plus à l’aspect intime que politique de cette histoire, Luchetti propose un film charmant, riche en émotion, quoiqu’un peu poussif parfois. (...) Si Luchetti parvient à insuffler à l’ensemble de beaux élans romanesques, il reste que son film risque de souffrir (...) de l’inévitable comparaison avec NOS MEILLEURES ANNÉES.