3

Impetus

Can. 2018. Film d'essai de Jennifer Alleyn avec Pascale Bussières, Emmanuel Schwartz, Jennifer Alleyn. Ayant entrepris la production d'un film relatant son chagrin d'amour, une cinéaste est amenée à changer ses plans en cours de tournage. Récit sur l'absence et la douleur, au carrefour du documentaire et de la fiction. Ingénieuses mises en abyme. Esthétique léchée. Jeu sensible et nuancé. (sortie en salle: 18 janvier 2019)

Général Général
Mediafilm

Genre : Film d'essai
Année : 2018
Durée : 94 min.
Réalisation : Jennifer Alleyn
Scénario : Jennifer Alleyn
Photographie : Jennifer Alleyn
Étienne Boilard
Musique : Édouard Ferlet
Montage : Emma Bertin
Pays : Canada (Québec)
Distributeur : La Distributrice de films
Interprètes : Pascale Bussières
Emmanuel Schwartz
Jennifer Alleyn
John Reissner
Esfir Dyachkov

Une cinéaste en peine d'amour entreprend la production d'un film inspiré de ce thème. Prenant du retard et disposant d'un budget très modeste, elle se résout à faire de douloureux compromis, allant même jusqu'à changer de comédien en plein milieu du tournage.

L’avis de Mediafilm

Sur le thème de l'absence et de la douleur, Jennifer Alleyn (L'ATELIER DE MON PÈRE) propose un objet filmique esthétiquement léché, où s'entremêlent avec audace documentaire et fiction. La mise en abyme du processus de production cinématographique est par ailleurs très ingénieuse, profitant du jeu sensible et nuancé de Pascale Bussières et Emmanuel Schwartz.