5

Fabuleuses

Can. 2019. Comédie dramatique de Mélanie Charbonneau avec Noémie O'Farrell, Juliette Gosselin, Mounia Zahzam. Une jeune femme désirant faire carrière dans les médias se lie d'amitié avec une star des réseaux sociaux. Portrait superficiel. Ton manquant d'humour et d'acidité. Réalisation dynamique. Rôles frisant la caricature, défendus avec énergie et enthousiasme. (sortie en salle: 23 août 2019)

13 ans + 13 ans +
Mediafilm

Genre : Comédie dramatique
Année : 2019
Durée : 109 min.
Réalisation : Mélanie Charbonneau
Scénario : Mélanie Charbonneau
Geneviève Pettersen
Photographie : Ariel Méthot
Musique : David Rancourt
Antoine Rochette
Montage : Isabelle Malenfant
Pays : Canada (Québec)
Distributeur : Téléfiction Distribution
Interprètes : Noémie O'Farrell
Juliette Gosselin
Mounia Zahzam
Alexandre Nachi
Alexandre Bacon
Olivia Palacci
Adrien Bletton

Laurie vient de compléter un stage à la revue Top, où elle convoite un poste de chroniqueuse. Mais en raison de son manque de popularité sur les réseaux sociaux, c'est Clara Diamond, star d'Instagram et youtubeuse aux multiples contrats, qui obtient la place. Un soir, dans un bar, Laurie et sa colocataire Élizabeth, violoncelliste au chômage, font la rencontre fortuite de Clara. Une photo avec cette dernière permet à l'aspirante chroniqueuse de décupler le nombre d'abonnés sur sa page personnelle. Devenue amie avec l'influenceuse, Laurie tire avantage de sa popularité. Mais elle découvre du même coup l'envers du décor.

L’avis de Mediafilm

Pour son premier long métrage, Mélanie Charbonneau brosse le portrait de jeunes femmes bien de leur temps. Malheureusement, les enjeux sur lesquels elle s'attarde (beauté, popularité, amitié, amour) rend l'ensemble très superficiel. Et surtout, la réalisatrice et sa scénariste martèlent une morale (méfiez-vous des apparences) qui aurait gagné à être étayée au-delà du lieu commun. Si la mise en scène est dynamique, le film manque le coche de la satire, le ton manquant d'acidité et d'humour. Dans des rôles frisant la caricature, qui n'évoluent pas vraiment au fil du récit, Noemie O'Farrell, Juliette Gosselin et Mounia Zahzam se défendent néanmoins avec bonne humeur et énergie.

Texte : Helen Faradji