5

Poursuite sous pression
(21 Bridges)

É.-U. 2019. Drame policier de Brian Kirk avec Chadwick Boseman, Taylor Kitsch, Sienna Miller. Un détective impulsif de la police de New York se lance aux trousses de deux dangereux criminels impliqués dans la mort de plusieurs policiers. Suspense convenu, dénué de profondeur. Surabondance de scènes sanglantes. Personnages manichéens. Réalisation nerveuse. Direction photo adroite. C. Boseman correct. (sortie en salle: 22 novembre 2019)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)
Mediafilm

Genre : Drame policier
Année : 2019
Durée : 99 min.
Réalisation : Brian Kirk
Scénario : Matthew Michael Carnahan
Adam Mervis
Photographie : Paul Cameron
Musique : Alex Belcher
Henry Jackman
Montage : Tim Murrell
Pays : États-Unis
Distributeur : VVS Films
Interprètes : Chadwick Boseman
Taylor Kitsch
Sienna Miller
J.K. Simmons
Keith David
Stephan James

En pleine nuit, au coeur de Brooklyn, le vol d'une importante cargaison de cocaïne tourne mal, entraînant la mort de sept policiers. Dans les instants qui suivent, Andre Davis, détective réputé pour avoir la gâchette facile, est saisi du dossier par son capitaine, le vétéran McKenna. Mais le FBI, qui tient absolument à récupérer l'enquête, n'accorde que quelques heures aux policiers pour retrouver les coupables. Flanqué d'une assistante, mère d'une fillette de six ans, Andre se lance aux trousses des criminels, qui auraient agi pour le compte d'un dangereux trafiquant. Pendant ce temps, la ville est quadrillée et, par mesure de sécurité, les 21 ponts menant à l'île de Manhattan sont fermés. Aux petites heures du matin, les deux enquêteurs dévoilent un complot de grande envergure, aux ramifications inattendues.

L’avis de Mediafilm

Ce deuxième long métrage de l'Irlandais Brian Kirk allonge la liste déjà longue de polars néo-noirs marqués par le rythme trépidant de la mégalopole américaine. Bien que nerveux, son 21 BRIDGES est cependant loin d'égaler les réussites du genre (THE DETECTIVE, SERPICO, THE TAKING OF PELHAM ONE TWO THREE, etc.). Des thèmes connus, tels la corruption policière, le respect des valeurs de justice et d'égalité, la trahison, sont traités sans profondeur ni nuance. Certes, la direction photo de Paul Cameron (PIRATES OF THE CARIBBEAN - DEAD MEN TELL NO TALES) offre quelques beaux plans des rues glauques de Harlem et du Chinatown. Mais la musique grandiloquente, les personnages manichéens et la surabondance de scènes d'action sanglantes tirent vers le bas cet exercice mineur et générique. Dans la peau d'un flic droit et fier, Chadwick Boseman (BLACK PANTHER, AVENGERS - INFINITY WAR) offre une performance correcte, sans plus.

Texte : Charles-Henri Ramond