3

La Déesse des mouches à feu
(La Déesse des mouches à feu)

Can. 2019. Drame de Anaïs Barbeau-Lavalette avec Kelly Depeault, Caroline Néron, Normand D'Amour. Alors que ses parents s'apprêtent à divorcer, une adolescente timide bascule dans le camp des délinquants de son école secondaire et se met à goûter aux paradis artificiels. Proposition de cinéma radicale et maîtrisée, inspirée du roman de Geneviève Pettersen. Plastique soignée, traduisant habilement les états d'âme de l'héroïne. K. Depeault excellente. (sortie en salle: 25 septembre 2020)

13 ans + (érotisme) 13 ans + (érotisme)
Mediafilm

Genre : Drame
Année : 2019
Durée : 105 min.
Réalisation : Anaïs Barbeau-Lavalette
Scénario : Catherine Léger

D'après le roman de Geneviève Pettersen.
Photographie : Jonathan Decoste
Musique : Mathieu Charbonneau
Montage : Stéphane Lafleur
Pays : Canada (Québec)
Distributeur : Entract Films
Interprètes : Kelly Depeault
Caroline Néron
Normand D'Amour
Marine Johnson
Antoine Desrochers
Robin Lhoumeau

Chicoutimi, années 1990. Alors que ses parents font d'elle l'enjeu impuissant de leur divorce acrimonieux, une adolescente timide bascule dans le camp des délinquants de son école secondaire et se met à goûter aux paradis artificiels.

L’avis de Mediafilm

Inspiré du livre de Geneviève Pettersen, ce troisième long métrage d'Anaïs Barbeau-Lavalette formule une proposition de cinéma radicale, dont la réussite indiscutable tient de l'exploit. L'image ultra-mobile, les cadrages déréglés, le montage en jump-cuts, renvoient à l'état d'âme et d'esprit de l'héroïne, campée à la perfection par Kelly Depeault.