3

Une Femme, ma mère

Can. 2020. Film d'essai de Claude Demers. Au terme d'une enquête longue et minutieuse, le réalisateur reconstitue les étapes de la vie de sa mère biologique, qui l'avait abandonné à la naissance. Essai délicat, au carrefour du documentaire et de l'autofiction. Réflexion pertinente sur l'abandon et la culpabilité. Voix hors-champ poétique. Imbrication subtile d'images de diverses origines. (sortie en salle: 31 janvier 2020)

Général Général
Mediafilm

Genre : Film d'essai
Année : 2020
Durée : 76 min.
Réalisation : Claude Demers
Scénario : Claude Demers
Photographie : Stéphanie Weber Biron
Olivier Tétreault
Musique : Serge Nakauchi Pelletier
Montage : Natalie Lamoureux
Pays : Canada (Québec)
Distributeur : K-Films Amérique

À la fin des années 1980, Claude Demers se lance dans une enquête longue et minutieuse pour retrouver la trace de sa mère biologique. Aujourd'hui, le réalisateur est à même de reconstituer les étapes de la vie de cette femme, qui l'avait abandonné à la naissance.

L’avis de Mediafilm

Après D'OÙ JE VIENS, Claude Demers poursuit sa quête identitaire avec cet essai délicat, au carrefour du documentaire et de l'autofiction. Dénué de pathos et de sensiblerie, reposant sur une narration poétique, cette réflexion profonde sur l'abandon et la culpabilité séduit par son ambiance nostalgique et son imbrication subtile d'images de diverses origines.